Quelles aides pour maintenir une personne âgée à domicile ?

Arrivé à un certain âge, il devient difficile de continuer à vivre seul chez soi-même si c’est un lieu de repère empli de souvenirs pour beaucoup. Entre la solitude, la perte d’autonomie, la difficulté à faire soi-même les corvées de la maison et les courses, il devient urgent de recourir aux services à la personne. Qu’en est-il d’ailleurs des aides proposées dans ce genre de situation ?

Plus qu’une aide ménagère, une compagnie

aides aux personnes agéesPour continuer à vivre sereinement chez eux, les personnes âgées doivent être assistées par un professionnel au quotidien. Comptant parmi ce que l’on appelle les services à la personne, ce genre de recours permet non seulement aux seniors de profiter d’une aide ménagère, mais aussi, et surtout d’avoir une compagnie au quotidien. Il faut savoir qu’il existe un large éventail de services à la personne allant de la simple compagnie permettant d’échanger de bonnes discussions au quotidien à un vrai aidant qui propose ses services depuis la lecture du journal en passant par la préparation du repas, l’entretien de la maison et même les gardes de nuit.

Les prestations sont pour la plupart, proposées par des sociétés privées soumises aux agréments de qualité. Contrairement à l’agrément simple, il est gage de services de qualité et d’ailleurs, seules quelques sociétés en bénéficient. Il faudra ainsi prendre le temps de vérifier ce point lors du choix de la société. Pour rappel, si la personne âgée est imposable alors, elle pourra profiter d’un abattement de plus de 50 % sur les sommes versées pour les aides à domicile dans la limite de 6000 €. Si elle ne l’est pas, elle pourra toujours profiter d’un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées.

Les aides financières disponibles

Le coût de l’assistance à domicile peut être réduit grâce à des aides financières dédiées. La première concerne les subventions du département ou de la caisse de retraite. Pour en profiter, il faut tout de même remplir certains critères, dont l’âge qui doit être de plus de 65 ans. Il se peut également qu’une participation financière soit demandée, en fonction des ressources de la personne. L’Allocation personnalisée d’autonomie ou APA s’adresse également aux personnes âgées vivant seules à domicile et qui est âgée de 60 ans et plus.

La subvention est généralement accordée aux personnes qui présentent une perte ou un manque d’autonomie rendant ainsi difficile la réalisation des différentes tâches au quotidien. Contrairement aux subventions de la caisse de retraite, l’accès à cette aide n’est pas soumis à des conditions de ressources, mais il se peut toutefois que la personne doive s’acquitter d’une partie de la somme restant sauf si ses revenus sont inférieurs à 710,31 € par mois. Il convient également de noter que les deux aides ne peuvent être cumulées. Dans tous les cas, il est important de bien définir ses besoins avant de se lancer et de s’informer au mieux sur les types de prestations proposées. Le choix des subventions se fera ensuite naturellement, en fonction des prestations offertes par la société de services à la personne et des besoins de la personne à garder à domicile.