Un cambriolage toutes les deux minutes en France

Avec la crise économique, le cambriolage est devenu un fléau social. En France, les statistiques sont inquiétantes : un cas d’effraction est enregistré toutes les deux minutes selon un rapport du ministère de l’Intérieur en août 2017.

Près de 250 000 cas de cambriolage en un an

cambriolage domicileLes cambriolages font « la Une » de la rubrique « Faits-divers » des tabloïds. En douze mois, une hausse de 4 % a été enregistrée d’après les statistiques publiées dans la note de conjoncture Interstats. Entre août 2016 et août 2017, ces données révèlent que 247 394 cas ont été répertoriés sur tout le territoire. Si la situation continue à se dégénérer, le chiffre record, atteint en 2013 (250 400 faits), pourrait être dépassé jusqu’à la fin de l’année. En août, la préfecture de Police a alerté la population pour que celle-ci soit plus vigilante. Profitant de l’absence des propriétaires pendant la période estivale, les voleurs ne vaquent pas de leur occupation. En six heures seulement, les forces de l’ordre ont arrêté une dizaine de cambrioleurs, dont certains ont été appréhendés en plein flagrant délit. En Ile-de-France, les faits sont encore plus alarmants ! Près de 10 logements sur 1000 y sont cambriolés en janvier 2017 alors qu’en Bretagne, seules deux habitations sur 1000 sont touchées par ce type d’effraction. Avec 54 % des cas, les bijoux intéressent particulièrement les voleurs, selon les résultats d’une étude de l’Observatoire de la délinquance. Les appareils hi-fi (31 % des cas) et l’argent (29 %) complètent le trio des objets qui attirent les délinquants.

Installation de domotiques en hausse

Des moyens ont été déployés pour régresser le taux de délinquance. Pour être plus tranquilles, de nombreux Français ont préféré sécuriser l’accès de leurs habitations. Présente sur le marché depuis 50 ans, la marque Faac dispose d’une large gamme de portails et de volets afin de répondre à tous les besoins. D’autres gadgets tels que la caméra de surveillance, le détecteur de mouvement, l’alarme et autre inondent aussi le marché et ont été pensés pour les particuliers comme pour les entreprises. Dotés d’une fonctionnalité permettant d’alerter les propriétaires, ces équipements domotiques se vendent comme de petits pains à l’approche des vacances. Les particuliers n’hésitent pas à débourser jusqu’à 1 200 euros pour s’équiper de ces dispositifs. Avec la hausse de la demande, les chiffres d’affaires des magasins spécialisés sont montés en flèche. Dans le quartier résidentiel de Croix, au nord de Lille, les habitants, eux, ont trouvé un moyen insolite pour lutter contre le cambriolage. Ils se sont rassemblés pour riposter contre ces faits et ont mis en place un dispositif baptisé « les voisins vigilants ». Grâce à ce système, chaque membre de la communauté peut alerter les propriétaires en cas d’intrusion dans leur résidence.